Les conseils d'un professionnel du billard


Les bons conseils  d'un professionnel du billard :

Si vous désirez jouer au billard à un bon niveau vous avez besoin de savoir certaines notions élémentaires de base.

Le jeu de billard en amateur

Peut-être jouez-vous déja depuis un certain temps en amateur et avez envie de jouer à un autre niveau. Peut-être tout simplement avez-vous envie d'en savoir plus sur ce noble jeu qui a pris toute sa valeur à l'époque du roi soleil jusqu'à être devenu aujourd'hui un véritable meuble de salon; Je parle bien sûr du billard table.
Peu de jeux peuvent s'ennorgueillir d'avoir subit de telles mutations (c'est vraiment le terme adéquat !) au fil des siècles.
Vous pouvez vous procurer votre table de billard (que ce soit billard omega ou snooker) sur le site du grand Dépôt à la Roche de Glun (26600)
Ci-après quelques éléments pour pouvoir jouer correctement  :

1* Origines : Les jeux de billes remontant à l'antiquité (ne se pratiquait alors que la carambole) ont donné lieu à de nombreuses variantes auxquelles s'ajoutent le jeu moderne que l'on connait que ce soit en pool en billard Français ou en snooker. On pense que ce jeu se pratiquait sous une forme quelque peu différente en Egypte, en Grèce et même dans les pays orientaux.

historique

2*  La queue et son procédé. Le choix de la taille et de la masse est libre : la raison en est simple; la queue doit servir à frapper la bille or, comme chaque joueur présente des caractérisques différentes de poids de taille d'envergure de bras, sa queue doit également présenter des caractésistiques particulières. Une queue légère permet toujours de choquer la bille d'une façon plus précise.

3* L'ardoise et son drap : Cette partie se compose d'une ardoise lisse recouverte d'un drap coloré en laine de toute première qualité tendu au maximum. La table qui repose sur quatre ou six pieds (6 pour les grands snooker ou carambole) doit se trouver entre 75 et 80 cm du sol, à partir de la partie supérieure de son cadre. D''une façon tout à fait moderne les gens aiment bien aujourd'hui assortir la couleur du drap avec leur intérieur.

 
4* Le rateau : Le râteau est un petit chevalet monté sur un manche en bois ou autre matériau; on l'utilise comme appui lorsque la main qui doit accomplir cette fonction ne peut être placée correctement, surtout au snooker . Il faut dire que les tables de snooker sont très grandes et les joueurs (comme Ronnie O'Sullivan par exemple et pour n'en citer qu'un) ont souvent besoin de la rallonge.
5* Les différents effets : rétros, coulés massés et autres : position 5 : plus bas que le centre permet de faire un effet rétro. La bille choquée revient sur elle même après le choc.
position 3 : pour un coulé important, la bille continue sa trajectoire après le choc. Pour de bons effets ils faut des nombreux accessoires  corrects.
 
6* Le jeu de billes : Ces billes sont frappées, elles sautent, se heurtent... et vous font perdre. Il est certain qu'elles présentent parfois des comportements étranges, même si elle réagissent souvent de façon prévisible selon le point d'attaque de la queue, la force du coup et, bien entendu, son angle. Elles sont la base du bon matériel utilisé au billard.  

Lexique simplifié du jeu de billard en snooker ou carambole


* Attaque : très important de par sa position c'est le point d'impact du procédé sur la bille de choc.
* Casse : débuter de partie où on propulse la bille de choc dans le triangle de billes.
* Chevalet : forme des trois doigts de la main posée sur le billard guidant la flèche pour propulser la bille.
* Contact : lorsque la bille de choc est collée avec une bille, cette dernière ne doit pas être déplacée lors du coup qui suit. Il faut donc jouer dans le demi-plan opposé pour ne pas faire bouger la bille touchée.
* Coulé : coup technique utilisant une rotation «avant » avec un choc sur le haut de la bille, permettant à la bille blanche d’avancer après le choc avec la bille de but.
* Fausse queue : une fausse queue se produit lorsque le procédé glisse sur la bille.
* Flèche : partie haute de la queue de billard.
* Fût : partie inférieure de la queue. On place la main sur le fût, à des endroits différents selon les coups joués.
* Hauteur d’attaque : point de choc du procédé sur la bille situé à une hauteur correspondant à la rotation désirée.
* Massé : attaque de la bille sur la partie haute pour lui donner de l'effet et la faire contourner une bille. S'applique surtout en cas de bille snookée.
* Procédé : petite rondelle de cuir collée à l’extrémité de la queue qui entre en contact avec la bille. Il est plus facile de jouer avec un procédé fin.
* Râteau : accessoire servant de chevalet lorsque l’éloignement de la bille blanche ne permet pas au joueur de guider la flèche avec la main.
* Rétro : coup technique qui permet de faire reculer la bille de choc au contact de la bille de but grâce une rotation inverse imprimée par une hauteur d’attaque basse.
* Snooker : action de cacher la bille de choc derrière une autre bille juste avant de laisser le jeu à l’adversaire. Il ne peut alors plus toucher directement une de ses billes.
* Virole : c’est une bague en matière synthétique ou en métal qui supporte le procédé.




Il est parfois utile de récupérer le texte des vieux livres pour les remettre au goût du jour sur ordinateur et les faire partager à tous. C'est ce que nous avons fait avec ce magnifique livre des années 70 écrit par M. Jean Salvador.


Les éléments de vocabulaire de même qu'une partie
de l'hsitorique de ce site sont tirés du
très bon livre de Jean Salvador Le Billard
publié aux éditions DE VECCHI